L’ORGUE : sa COMPOSITION

 

 

            L’orgue est placé en tribune, désormais dans l’axe de la nef et de la voûte.

Le buffet, en noyer et châtaigner teinté, est en seul corps et porte, dans un cartouche, la date sculptée de 1684. Il contient, sur deux niveaux, toute la mécanique et la tuyauterie.
            La console (claviers manuels et tirants de jeux) est en fenêtre. La traction est mécanique, dans la tradition de l’époque classique. Il comprend trois réservoirs cunéiformes à plis, dont deux dans une niche à l’arrière de l’orgue.
            L’instrument possède 1750 tuyaux entièrement neufs pour une grande partie ; certains  de l’orgue ancien, ayant été conservés. Ceux qui datent du 17e siècle, classés MH, sont déposés et soigneusement préservés.

 

POSITIF

GRAND ORGUE

RECIT

56 notes de La0 à E5

Dans le soubassement Bourdon à Ch . 8

Prestant 4

Flûte à Ch. 4

Nazard 2 2/3

Doublette 2

Tierce 1 3/5

Larigot 1 1/3

Cymbale 3 rgs

Cromorne 8

56 notes de  La0 à E5             Voix Humaine 8

Clairon 4

Bourdon de 16 à Fa2

Montre 8

Bourdon 8

Prestant  4

Doublette 2

Quinte 2 2/3

Tierce 1 3/5

Fourniture 4 rgs

Cymbale 3 rgs

Trompette 8

 

36 notes de Fa2 à E5

Cornet 5rgs

Dessus de Hautbois 8

 

 

 

PEDALE

33 notes La0 à Fa3

Bourdon 16

Grosse Flûte 8

Trompette 8

 

Accouplements à I/II    III/II

Tirasses     I/II

Tremblant sur I/III

Tremblant sur II

 

 

 

 

 

ASSOCIATION DES AMIS DE L'ORGUE ST GIRONS DE MONEIN